LOU.CAIREU.NICART

Le costume Niçois

Le costume des danseurs et des danseuses a été dessiné en 1948 par Gustav-Adolf MOSSA, conservateur du musée de Nice, d’après les gravures du 18ème siècle, il représente le Niçois et la niçoise en habits de fête.

La jeune fille porte un costume dont l’originalité réside dans sa coupe, ses couleurs et son ajustement. Il est constitué par un corsage, un gilet, une ample jupe de tissu rouge ou bleu à motif d’abeilles recouvrant plusieurs jupons de dentelle, un châle et un tablier.

Le corsage étroit dégage le cou. Echancré sur le devant, il est orné de rubans passés dans la dentelle.Il est serré dans un boléro de velours noir, sans manche, attaché sur le devant par des rubans.
La jupe fort ample, et froncée à la taille, est passée sur plusieurs jupons ornés de dentelles. Elle se porte descendant jusqu'à mi-jambe.

Les jupons blancs, sont constitués par plusieurs rangs de dentelle, dans laquelle est passé un ruban avec de petits noeuds.
Le tablier et le châle sont brodés de couleurs vives.

La coiffure est constituée par la SCOUFFIA, sorte de résille de couleur rouge, travaillée au crochet, dont la pointe se prolonge en une longue chenille agrémentée par des glands et du CAIREU, collerette de mousseline ou de dentelle foncée sur le bord, que l’on pose sur la scouffia, et maintenue sur la tête par un cordon.
La niçoise porte aussi, accrochée sur le côté, une capeline en paille de riz, ornée de croix en velours noir, qu’elle porte parfois sur la tête pour se défendre du soleil. Une croix en or, pendue à un mince ruban de velours noir noué derrière le cou, vient compléter le costume que terminent des mitaines noires.
Le costume du Niçois bien qu’étant plus simple n’en reste pas moins très beau.
En hiver, il porte un pantalon bleu marine, sorte de haut de chausse qui s’arrête au genou, sur des bas blancs. Aux pieds, il porte des souliers bas de couleur noire.La veste est grise à manches longues, et s’arrête à la taille.En été il porte un pantalon blanc et long. Par-dessus, il met un gilet rouge, plus fin que celui d’hiver, sans manches et de même longueur. Il porte aux pieds des espadrilles blanches, une chemise de coton blanc, sans bouton, qui se ferme devant par un cordon rouge.

Quelque soit la saison, son costume est complété par une large ceinture rouge, commune à tous les pays du bassin Méditerranéen, la TAIOLA ; ainsi qu’un bonnet, rouge lui aussi bordé de velours noir, copie du bonnet Phrygien
L’habit du meneur de danses est un costume militaire, celui du hallebardier.